Les méthodes pour apprendre à apprendre

J’ai eu le plaisir la semaine dernière d’assister à la conférence de Pascal Roulois à l’UBO dans le cadre du cycle de conférences organisées par le SIAME.

Il nous a fait une présentation sur les méthodes pour apprendre à apprendre. J’ai pris quelques notes pour moi sur petit format que je vous partage ici :

Neuro pédagogie

Apprendre c’est faire des liens entre l’environnement et ce que nous avons emmagasiné dans notre mémoire à long terme. Les liens se font dans la mémoire de travail.

 

Neuro pédagogie 2

Quelques éléments sur le contexte favorable d’apprentissage et sur des méthodes possibles à utiliser.

Construire une vision

Quand tu entends en 2019 « Mais c’est fou, je suis obligé de leur réexpliquer tout le processus, les obliger à suivre la méthode, sinon ils réinventent tout… ».

On sait aujourd’hui que le fait d’imposer ou d’obliger est totalement contre productif. Le manager croît garder la maîtrise des choses, mais quand les équipes obéissent, elle avancement doucement avant de s’en aller ailleurs (souvent).

On sait aujourd’hui que le moteur de l’individu c’est l’enthousiasme. C’est cet enthousiasme qui va le rendre créatif, inventif et donc performant. Cet enthousiasme va lui (et nous) permettre de déplacer des montagnes qu’on auraient jamais imaginé déplacer. Couper cet enthousiasme, c’est mourir à petit feu.

Dans une structure, on cherchera plutôt à construire ensemble une vision : qu’est ce que nous voulons faire ensemble? Qu’est ce que l’on cherche à accomplir? Vers où va-t-on ensemble? Quel est notre rêve, notre but commun? Qu’est ce qui nous anime ensemble?

Construire une vision.jpg

Cette construction doit être faite ensemble. Animé par ce rêve et cet objectif commun les équipes seront capables de déployer des énergies folles pour y parvenir. Chacun à sa manière, en mettant à profit ses propres compétences, en testant de nouvelles idées, en inventant de nouvelles méthodes, souvent encore inexplorées…

La parentalité créative

J’ai eu le grand plaisir hier soir d’accompagner la conférence de Pascale Thoby, consultante en parentalité sur Brest – Les Ateliers de Tara. La conférence était organisée par l’APEL de l’école Saint Laurent de Brest.

Voici les photos de la fresque et des extraits :

2019 : poser les intentions

En ce 29 janvier, il est encore temps de vous souhaiter une bonne année (heureuse et créative!!), certes, mais j’ai pensé que c’était encore le temps aussi pour… « Poser les intentions ». Ceci dit il n’est jamais trop tard pour poser une ou des intentions.

poser les intentions

L’idée c’est de (dé)poser sur un support (allant de la feuille A4 ou A5 qui traîne sur votre bureau, au beau papier cartonné A3 que vous irez chercher à la papeterie) vos idées, vos envies, vos aspirations et projets pour 2019.

Demandez-vous/demandons-nous ce que nous voulons pour cette année. Qu’est ce que l’on désire voir apparaître, voir grandir ou se développer dans nos vies, dans nos maisons, dans nos jardins? Quels sont nos projets ?

Vous pouvez écrire, gribouiller, coller, dessiner, peindre, bref : représentez vos idées de la manière qui vous convient, l’essentiel étant de sortir de votre tête les projets qui y tournent en rond. De leur donner une première forme de vie matérielle. Dans l’idéal prendre un temps agréable pour le faire : un moment calme ou en musique, avec un thé ou un café,  dans un endroit confortable et avec les outils que vous avez ou que vous aimez.

Une fois les idées notées, pensez à accrocher votre visuel dans un endroit ou vous êtes souvent : devant votre bureau, dans le salon, dans la cuisine, dans la salle de bain, sur le frigo, etc.

Et ensuite, laissez la magie opérer ou plutôt, laissez diffuser ces représentations dans votre quotidien, vous serez surpris.e de voir à quelle point les intentions posées peuvent devenir réalités…

#Lescoulisses – S’inspirer

Troisième article de cette série sur #Lescoulisses de la facilitation graphique.

 

Je vous propose aujourd’hui un petit tour de mes sources d’inspirations. Les titres et items mentionnés sont, de fait, totalement subjectifs, mais si cela vous inspire n’hésitez pas à piocher des idées … et à me partager les vôtres si le cœur vous en dit 🙂

 

Une des premières choses est de choisir un cadre de travail inspirant (qui peut évoluer selon les jours et les envies) : chez soi, au café, à la bibliothèque, dans le train au co-working ou ailleurs.

IMG_20181108_104447

Un cadre inspirant… heu… pratique aussi 🙂

Pour les journées où je travaille chez moi, je me suis construit un mood-board. A chaque fois que je suis à mon bureau, en train de travailler sur l’ordinateur, d’appeler ou de dessiner, dès que je lève les yeux, c’est le mood-board qui est là. Inspirations choisies donc. Repères, appuis visuels, rappels aussi de ce qui m’est essentiel.

 

Au rayon des inspirations visuelles, j’aime beaucoup lire des romans graphiques. Je vous liste ici quelques noms d’auteurs et autrices que j’aime beaucoup : Lili Sohn, Emma, Margaux Motin, Mademoiselle Caroline, Linda Barry, Florent Chavouet et Virginie de Bougribouillons.

 

Dans un autre registre, la nature est aussi pour moi une source d’inspiration très (très très très) importante… Les lieux, les couleurs, les mouvements, les odeurs, les sensations, les saisons, les temps, les rythmes, etc.

Et à mon avis je ne suis pas la seule… Je pense notamment au compte Instagram de Margaux Motin (citée plus haut), celui de Kelvy Bird (icône du scribing), et la page « Quand la beauté nous sauve » de Sandrine Roudaut (talentueuse autrice engagée), entre autres bien évidemment.

 

 

L’inspiration, c’est aussi savoir prendre le temps.

  • Des « temps vides » (je veux dire ici : vides d’occupations officielles – mails, coups de fils, rendez-vous divers et variés, etc.) qui laissent justement place à inattendu… et qui laissent la place aux idées et aux projets pour grandir.

 

  • Et des « temps forts » qui ponctuent le parcours de moments très particuliers. Formations, rencontres, retraites… plusieurs types de temps forts existent.

Je vous partage ici plusieurs « temps forts » qui m’ont beaucoup marqué : les sessions de danse des 5 rythmes/danse médecine/danse intuitive, le week-end « Wisdom of Conflict » avec Ben Yeger, une rencontre de 13 guides très particulières accueillies par Virginie Rastello à coté de Nantes, les cercles de dialogue, le fameux « Leading as Sacred Practice » emmené par Holger Scholz, David Sibbet, Gisela Wendling et Alan Briskin, « The Circle Way Gathering » offert par Ann Linnea et Christina Baldwin et le cycle Trans avec Marie Motais et Hélène Larrode.

 

Ces temps restent très présents en moi, même des années après. Ils font partie intégrante de mon parcours, autant par les lieux, les moments, les apprentissages, les expériences, les propositions et les individus qui y ont contribué. Ici, je remercie Marie Motais, Virginie Rastello, Ben Yeger, Katrin Kohlbecher, Holger Scholz, David Sibbet, Gisela Wendling et Alan Briskin pour leurs propositions et leur accompagnement.

 

Ces propositions touchent aux pratiques sacrées, aux rituels, au vivant.

 

C’est pour moi une source d’inspiration puissante. L’essentiel pour moi est de s’y sentir en confiance, vraiment… vraiment. La confiance est essentielle dans ces pratiques tout comme l’ancrage. L’importance d’être ancrée, bien ancrée, profondément ancrée au monde, à la vie « réelle », à la terre.

 

Mais l’inspiration, c’est aussi et surtout la vie quotidienne : les rencontres, les cafés en terrasse avec les copines, le travail avec les partenaires, les discussions, le travail des autres. Les voyages aussi, la vie familiale, les week-end avec les copains, les balades, les aléas. C’est avant tout le regard que l’on pose autour de soi.

 

 

–> Et vous, elles ressemblent à quoi vos sources d’inspirations? N’hésitez pas à les partager en commentaires, je serais ravie de vous lire 🙂

Entrepreneuriat : mode d’emploi

J’ai eu le plaisir d’accompagner durant 2 jours l’équipe de la CCI Nantes St Nazaire au Salon des Entrepreneurs à Nantes. Deux journées durant lesquelles nous avons rassemblé des petits groupes d’entrepreneurs pour leur proposer d’échanger sur leurs parcours et les différentes étapes qui le composent.

 

J’avoue que cette question de l’entreprenariat m’intéresse beaucoup. Cela parle aussi de mon propre parcours d’entrepreneure et je me suis dit que cela pouvait en intéresser d’autres, alors j’ai décidé de vous faire une synthèse détaillée du parcours :

La grande aventure d'entreprendre _03

La grande aventure d’entreprendre – CCI Nantes St Nazaire au Salon des Entrepreneurs 2018

 

 

1 – C’est quoi être entrepreneur ?

Passion, détermination, motivation, indépendance, capacité à rebondir sont des mots clés qui caractérisent souvent les entrepreneurs. Le soutien de l’entourage est un point clé pour la suite du projet.

Au niveau des compétences professionnelles, 3 mots d’ordre :

  • être expert dans son domaine,
  • savoir vendre son produit/service
  • avoir des compétences de gestion : ne pas oublier que c’est le point sur lequel on peut le plus progresser ou se faire aider

 

 

2 – De l’idée à l’étude de marché

L’étude de marché est souvent la partie qui demande le plus de temps dans le projet pré-création.

Il s’agit de s’interroger sur son offre : qu’est ce que je propose? A qui je le propose?  A quel tarif? Dans quel périmètre (virtuel et réel)? A quoi ressemble mon client type? Où et comment est la concurrence? (il faut les connaître et être incollable sur eux 🙂 Faire de la veille aussi. Et…la communication : quel est mon identité? Créer un réseau, Parler de son offre, Qu’est ce que j’exprime? Qu’est ce qui est compris et par qui?

 

3 – Le financement

Il s’agit à cette étape d’estimer le chiffre d’affaires potentiel, faire un business plan :

  • quels pourraient être mes revenus
  • estimer les charges (ne surtout pas les sous-estimer!!).
  • Faire le point sur les ressources mobilisables pour investir au démarrage : les fonds personnels, la love money, le crowdfunding, les investisseurs et autres business angels, les prêts d’honneur, les prêts bancaires, les subventions éventuelles

IMG_20181121_171715

Construire son business plan

Un petit point ressources si la question du business modèle est sur le feu chez vous en ce moment :

 

4 – Le choix du statut juridique

A cette (épineuse) étape : pas de réponse universelle.

– « Oui, mais moi c’est pas compliqué, je veux un truc simple… » Ais-je (osé) argué au début de ma propre création…

J’ai compris aujourd’hui que le choix du statut dépend de la situation personnelle de chacun : besoin de sécurité ou pas, la façon dont on envisage le projet sur les prochaines années… ou pas, en couple ou pas, avec enfant ou pas…

Bref, autant de critères qui vous aideront à choisir le statut le plus adapté à votre projet. Et surtout : ne restez pas seul face à ce choix, c’est difficile mais surtout essentiel de ne pas s’y perdre.

 

5 – La création

Ca y’est ! on reçoit le KBis ou le registre d’inscription de l’INSEE, l’entreprise est créée!!

 

6 – La suite…

La suite, la fin du parcours de création mais surtout le début de l’aventure… Un seul mot d’ordre à cette étape : rester accompagné!

Ne jamais rester trop longtemps seul à baigner dans ses doutes, ses hésitations et autres questionnements difficiles. Il fait toujours bon en parler à l’extérieur, que ce soit avec la CCI, avec d’autres entrepreneur.e.s, des professionnels de l’accompagnement, votre Master Mind group  ou tout autre moyen qui vous plaira, l’essentiel étant de s’y sentir en confiance.

 

Des idées, des propositions, des réactions sur cette fameuse « Grande aventure d’entreprendre » ? Comment il est votre parcours à vous?

N’hésitez pas à partager vos réactions en commentaires 🙂

L’entrepreneuriat est une question qui m’intéresse beaucoup et je serais ravie de creuser le sujet sur le blog ou dans d’autres projets!

 

Formations 2019 : mise à jour!

Informations importantes pour celles et ceux d’entre-vous qui sont intéressé.e.s par les formations :

MAJ Dates formation FG 2019_3

Nous avons reçu un grand nombre de demandes pour la formation de janvier à Rennes et la session est désormais complète.

Devant l’engouement général (!!), nous ouvrons une seconde session à Rennes les 21 et 22 février 2019.

Et autre scoop : nous avançons la session de Brest aux 23 et 24 mai 2019 🙂

N’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez des infos ou pour vous inscrire sur les sessions à venir : formationFG.inter@gmail.com

A très vite!!