Confinement – Etat des lieux

Ça fait plusieurs jours que je me dis que j’aimerais bien vous écrire quelque chose durant cette période si particulière. Mais que vous dire que vous n’ayez pas déjà lu ou entendu?

Rien, en tout cas pas de scoop, mais en recevant plusieurs mails et messages, j’ai réalisé que pour ma part je prenais beaucoup de plaisir à lire ou découvrir la façon dont les autres vivaient ce confinement. Je me suis dis que je pourrais moi aussi vous partager quelques mots sur ce qui se passe ici… Aucun scoop à l’horizon, juste un partage simple du quotidien.

Les visuels trouvent une nouvelle utilité…

Les premiers jours, nous avons réaménagé l’espace de la maison pour que tout le monde s’y retrouve : moments/usages/usagers. On a mis en place un bureau de télétravail, une salle de jeu et fait de la place dans le salon.

J’ai rangé les feutres et mes visuels servent désormais de toit pour cabane (!). De quoi méditer sur l’utilité « réelle » de mon métier dans ce contexte…

.

.

Sème qui peut!!

Nous passons beaucoup de temps à l’extérieur. On remercie chaque jour le ciel Brestois qui nous apporte du soleil presque chaque jour durant le confinement (!!!). On en profite pour semer, regarder les petites pousses sortir et semer encore… Un réel plaisir!!

.

.

.

.

Et parfois je dessine avec le café!!

Le café… Tout un chapitre ici! Étrangement, je bois beaucoup de café en ce moment. Pour moi, le confinement n’est pas de tout repos. Certes nous avons un (beau:) jardin, mais le confinement avec un enfant de 2 ans n’est pas simple. La maternité serait un chapitre en tant que tel à développer, mais la maternité (presque) sans temps de pause en est un autre… Quid là dedans de la créativité et du « refill » de son propre réservoir affectif quand on carbure au silence et à la solitude… Pas de réponse encore, mais je chemine intensément 😉

Quelques mots pour vous dire aussi que dans ce contexte de confinement avec enfant (totalement subjectif, je l’entends bien), les tutos yoga, méditations et formations à tout va, Mooc et autres Webinaires me hérissent le poil. A tel point, que j’ai fini par me désabonner de certains fils d’actualités pour me préserver.

Et puis un petit mot sur le travail d’une facilitatrice graphique confinée : pas de prestations, ni dates à caler, ni mails quasiment, ni revenus évidemment. Mais bizarrement, la confiance est là. Et la gratitude aussi.

C’est étrange, mais au tout début du confinement, je me suis rappelée de moi, il y a 8 ans, salariée. Dans ce contexte, il y a 8 ans donc, j’aurais été collée à mon ordi de 8h à 20h pour faire du « bon » travail. Prouver que même en temps de crise sanitaire et politique et en télétravail, j’étais un bon soldat. Vaillante coûte que coûte. Aujourd’hui je suis « à mon compte ». Les mois à venir seront financièrement proches de zéro et ce n’est pas ce qui était prévu. Étrangement je suis confiante. Ça va aller. Je ne sais pas comment, mais ça va aller.

Je suis avant tout libre de gérer mon temps comme je l’entends et ça, ça n’a pas de prix.

❤️

Et chez vous ça confine comment?

2020

Dans mon 2020 il y aura des cafés qui font du bien comme ce matin.

Il y aura aussi des larmes de soin , celles qui sont mêlées de sourires et de larmes encore. Vous savez, celles qui font un bien fou et qui libèrent l’enclume qu’on ne savait plus qu’on avait sur la poitrine.

Il y aura aussi du rythme avec des grosses basses, du mouvement, des parquets en bois, des discussions de ouf, des rêves incroyables (…mais vrai, même si on le sait pas encore), des cercles puissants.

Ça parlera aussi reforestation, je sais pas si on ira au bout, mais au moins, c’est là. Ça parlera d’eau et de rivières, et de reconnexion au sacré.

Il sera aussi question de déconnexion un peu, et de reconnexion beaucoup : ça jasera jardin, semis, plantation, graines, fleurs, récolte, observation surtout et admiration beaucoup.

Il y a aura bien sûr des visuels aussi, en live, pour continuer à vous écouter dans ces moments si particuliers, et vous offrir à voir ce qui est.

Du lâcher-prise encore, de l’acception toujours. De l’amour, de la patience, bref, un chemin qui chemine 😉

Et j’ai donc envie de vous souhaiter, non pas la même chose, mais de faire votre liste à vous de ce qui vous anime profondément et de cheminer dessus tout au long de 2020.

Parce que la seule personne que l’on peut aider pour rendre le monde meilleur, c’est soi-même. Ce que vous faites, vous le faites pour vous, mais aussi pour nous et pour la Terre. Alors s’il vous plaît, prenez soin de vous.

Le rôle de la formation en 2019

Cela fait plusieurs fois que j’interviens sur des thématiques liées à la formation et aux études. Partout le même constat : on ne forme plus en 2019 comme on le faisait avant.

Les étudiants ne sont plus les mêmes. Les méthodes non plus et encore moins les objectifs.

De plus en plus d’écoles et instituts prennent conscience qu’il ne s’agit plus de transmettre une connaissance. Il ne s’agit plus d’avoir tord ou raison.

La formation aujourd’hui vient chercher sur la posture. On cherche à former des individus bien ancrés. Conscients d’eux même, de leurs cheminements personnels et du monde dans lequel ils évoluent, de ses enjeux.

Des individus outillés pour continuer à apprendre tout au long de leur vie, des individus conscients que le monde change et qui savent s’adapter. Jouer avec les règles. Et sentir ce qui se passe. Être conscient de ce qui est présent.

formation conscience posture formateurs apprendre

Des individus capables de construire le monde de demain.
En conscience.

2019 : poser les intentions

En ce 29 janvier, il est encore temps de vous souhaiter une bonne année (heureuse et créative!!), certes, mais j’ai pensé que c’était encore le temps aussi pour… « Poser les intentions ». Ceci dit il n’est jamais trop tard pour poser une ou des intentions.

poser les intentions

L’idée c’est de (dé)poser sur un support (allant de la feuille A4 ou A5 qui traîne sur votre bureau, au beau papier cartonné A3 que vous irez chercher à la papeterie) vos idées, vos envies, vos aspirations et projets pour 2019.

Demandez-vous/demandons-nous ce que nous voulons pour cette année. Qu’est ce que l’on désire voir apparaître, voir grandir ou se développer dans nos vies, dans nos maisons, dans nos jardins? Quels sont nos projets ?

Vous pouvez écrire, gribouiller, coller, dessiner, peindre, bref : représentez vos idées de la manière qui vous convient, l’essentiel étant de sortir de votre tête les projets qui y tournent en rond. De leur donner une première forme de vie matérielle. Dans l’idéal prendre un temps agréable pour le faire : un moment calme ou en musique, avec un thé ou un café,  dans un endroit confortable et avec les outils que vous avez ou que vous aimez.

Une fois les idées notées, pensez à accrocher votre visuel dans un endroit ou vous êtes souvent : devant votre bureau, dans le salon, dans la cuisine, dans la salle de bain, sur le frigo, etc.

Et ensuite, laissez la magie opérer ou plutôt, laissez diffuser ces représentations dans votre quotidien, vous serez surpris.e de voir à quelle point les intentions posées peuvent devenir réalités…

Faire place à la rentrée!!

Rentrée 2018. Elle était notée cette date dans mon calendrier. Je devais reprendre ce jour là. Je pensais être prête, l’envie était là.

Mais ce fameux jour, un besoin beaucoup plus pressant et plus important s’est fait sentir:

Faire place!!

Un besoin impérieux de trier, vider, ranger les documents, les meubles et les objets. Enlever tout ce qui m’encombrait l’esprit et occupait les lieux.

Ranger, c’est ouvrir l’espace physique mais c’est aussi se rendre disponible intellectuellement pour de nous nouveaux projets pour faire émerger des nouvelles envies, c’est classer l’existant et faire de la place pour les nouvelles surprises à venir! J’ai mis plusieurs jours à faire cette place et c’est désormais chose faite 🙂

faire de la place pour la création

Choisir ce qui va m’inspirer : c’est la seconde étape par laquelle je suis passée avant de vous retrouver. Travailler avec la méthode du mood-board pour construire le tableau qui se trouve sur mon bureau et qui m’accompagne chaque jour, m’inspire aussi et me rappelle à l’essentiel.

 

Après être passée par cette semaine de préparation, je peux désormais le dire : je suis prête à reprendre, à vous écouter et dessiner vos idées!!

Rentrée 2018

 

Le cercle de dialogue – Principes de conversation

Peut-être connaissez vous déjà les cercles de dialogue? Retour aux temps anciens ou un groupe assis en cercle partageait un temps d’échange… Simple me direz-vous mais extrêmement puissant lorsque le processus est bien mené.

Pour avoir expérimenté la force de cet outil à de nombreuses reprises, je souhaitais partager ici plusieurs règles et principes du cercle de dialogue.

Le premier : les principes de la conversation.

 

Pour ceux qui souhaitent creuser la méthode, je vous recommande The Circle Way, l’ouvrage écrit par Christina Baldwin et Anna Linnea, brillant ouvrage sur le sujet et leur site ici.