Writing-on-Stone

C’est la rentrée!!…

… mais j’avais envie de vous partager encore un petit bout de vacances (en rapport avec le visuel bien sûr).

 

J’ai découvert cet été le Parc Provincial de Writing-on-Stone au Canada dans la province de l’Alberta.

 

Le parc est situé sur la rivière Milk. Cette dernière  a creusé de profondes incisions dans les prairies environnantes au fur et à mesure des années. Des falaises se sont formées dans le grès. Depuis environ 4000 av. J.-C. et jusqu’au début du XXe siècle, ces falaises sont devenues le support d’expression des Blackfoot (Pieds-Noirs), qui vivent à proximité.

 

Les Blackfoot ont représenté sur les falaises leurs quêtes de visions et des éléments significatifs de la vie de leur peuple. Les dessins ont été protégés et sont encore visibles aujourd’hui :

Writing-on-Stone, Alberta, Canada

On y distingue des animaux, des personnages, le soleil et la lune, des offrandes, parfois des cartes pour situer les différentes montagnes alentours.

Writing-on-Stone, Alberta, Canada

Sur l’un des dessins (Cf. photos ci-dessous), on y voit deux voitures. C’est l’un des dessins (authentifié par les experts) les plus récents réalisé par les Blackfoot. L’un des visiteurs des lieux, au  début du XXème siècle, a souhaité lors de sa visite, représenter sa venue dans la pierre en sachant qu’il ne reviendrait pas dans le parc de son vivant.

Writing-on-Stone, Alberta, Canada

J’avais envie de vous partager ces photos, comme une prise de conscience, qu’à n’importe quel bout du monde, des dessins simples suffisent à transmettre des idées à travers les âges et à travers les peuples… C’est un lieu impressionnant, que je vous recommande si vous passez par l’Alberta!

Publicités

Agile Games France 2015

Agile Games France 2015, à Bazas près de Bordeaux. En route avec l’équipe Nantaise (Agile Garden et Vincent Rostaing), nous sommes partis le coffre plein de jeux et d’idées à partager 🙂

affiche_AGFR15-Agile-games-france-bordeaux

Pour vous résumer les deux jours, je retiendrais 4 points essentiels :

  • Pas d’organisation : et cela fonctionne très bien!!
    Le groupe est auto-organisé. Ceux qui proposent des jeux/ateliers l’inscrivent sur une fiche qu’ils collent au mur. Les participants se manifestent et c’est parti, le jeu démarre! Certes,  le système peut engendrer quelques frustrations : « Je voulais faire ce jeu, mais je jouais ailleurs quand ça a démarré » 😦  Il faut donc admettre que l’on ne puisse pas faire tous les jeux que l’on souhaite, mais c’est parfois l’occasion d’en découvrir d’autres auxquels on ne s’attendait pas 😉
  • Des jeux, des jeux, des jeux, des jeux et encore de jeux!
  • Des rencontres : quand on en a marre de jouer (si si ça peut arriver des fois;), on profite alors de pouvoir échanger avec des agilistes, mais surtout de chouettes personnes.
  •  De la facilitation graphique : au moins un  peu sinon ce n’est pas drôle 😉 Nous avons proposé un atelier « Libérez vos crayons! » avec Pierrick que je vous détaille dans l’article suivant.

 

Attention, le programme est aussi dense que diversifié !!

Voici un petit aperçu des jeux que j’ai pu tester durant ces deux jours :

 

–>La balle supersonique :

– Une balle de tennis + consigne unique à donner au groupe : « La balle doit passer par les deux mains de l’ensemble des personnes du groupe le plus rapidement possible. En quel temps record pouvez vous faire circuler cette balle? « 

– Intérêt : le groupe doit coopérer, échanger, proposer, tester ensemble différentes solutions pour faire passer la balle le plus rapidement possible. On passe de 1 minute à 30 secondes à ….. (je vous laisse tester pour savoir 😉 Le facilitateur observe le fonctionnement interne du groupe durant le jeu. Il peut ensuite en parler avec eux afin d’analyser ce à fonctionné ou non dans le process.

 

–>Moving Motivators :

Ce jeu a été inventé par Jurgen Appelo, et animé aux Agile Games France par Cédric Bodin

Moving Motivators - Jurgen Apelo

Moving Motivators – Jurgen Appelo

– Mise en place : un groupe, un jeu de carte « moving motivators » par personne

– Déroulement :

1- triez les cartes par ordre d’importance de vos priorités dans votre profession.

2- imaginez un élément négatif dans votre environnement professionnel (par exemple, votre meilleur collègue devient votre supérieur hiérarchique) : que changeriez vous à l’ordre de priorité initialement choisi?

– Intérêt : prendre conscience des éléments qui nous guident dans notre travail. Et quels éléments ressortent lorsque l’on se retrouve dans une situation difficile. Ce jeu peut s’utiliser en coaching individuel ou bien en équipe. Mais la présence d’un facilitateur/personne tierce à l’équipe me semble indispensable.

 

–>Story Cubes :

Jeu de société Story cubes original Asmodée

Story Cubes, jeu édité par Asmodée

 

Il s’agit à la base d’un jeu « classique » édité par Asmodee.

Une personne mélange les 9 dés et raconte une histoire à partir de images présentées. Cela permet de stimuler la créativité. On peut ensuite orienter le récit en fonction des objectifs : se raconter pour un ice breaker, raconter les Agile Games, raconter un projet, etc.

 

 

 

 

 

–>Les habits neufs de l’Empereur :

Les habits neufs de l’empereur – Agile Garden

 

Le jeu initialement créé par Portia Tung et Jenni Jepsen était proposé aux Agile Games France par Pierrick Thibault et Dorothée Le Seac’h de Agile Garden.

En deux mots, le jeu met le focus sur les différentes postures « réflexes » que l’on a tendance à adopter en situation de stress et nous aide à en sortir pour aller vers la congruence. Je vous laisse découvrir la présentation très claire sur le site d’Agile Garden : le lien ici 🙂

 

 

–>La sociocratie :

Cet atelier était proposé par Grégory Alexandre et Dorothée Le Seac’h. Il se déroule en 2 temps : tout d’abord, l’élection sans candidat, puis la prise de décision sociocratique.

Intérêt : la méthode me semble pertinente pour finaliser un processus, par exemple lorsqu’un groupe a longuement débattu d’un sujet pendant des heures, voir des jours ou des mois selon le cas et qu’aucune décision claire n’est ressortie. La méthode sociocratique permet de venir clôturer le débat en validant une proposition qui sera acceptée par les membres du groupe.

Le « moins » de la méthode est qu’elle génère une certaine frustration : pas de place au débat, ni aux discussions enflammées ni petits ajustements de propositions : c’est oui ou non! Cela peut avoir des avantages si l’on prend garde au contexte dans lequel on utilise le jeu 🙂

Plus d’infos sur la méthode dans le chouette article de Grégory Alexandre sur les Agile Games France (Notre dîner sociocratique) : le lien ici.

 

Un bilan positif sans aucun doute! Je re-signe avec plaisir pour l’année prochaine 🙂 Et pour les Nantais qui souhaitent faire la session de rattrapage, Agile Nantes proposera bientôt (mai 2015)  une soirée jeux : même principe : on apporte des jeux à partager pour tester tout ça ensemble sur une soirée. Plus d’infos à venir sur : Agile Nantes.