Cercle d’entrepreneur.e.s à Brest

Vivre l’entrepreneuriat comme un chemin.

Vous savez, vous sentez vous aussi que le chemin d’entrepreneur.e n’est pas fait que de business plans, de prévisionnels, de chiffres d’affaires, de prospection & autres réjouissances de ce type.

Ces outils sont souvent utiles, mais avant leur création, pendant ou après, il y a toute une part dont on parle moins souvent, un cheminement beaucoup plus personnel (des récits, des déclics, des prises de conscience etc.), au cœur pourtant du process entrepreneurial.

Chemin faisant on évolue aussi sur les représentations, les visions, les attentes que l’on peut se faire sur l’entrepreneuriat.

J’aimerais aujourd’hui, par cette invitation, ouvrir un espace de rencontre entre entrepreneur.e.s du territoire brestois, mais aussi et surtout un espace d’échange et d’écoute autour de nos chemins et de nos visions respectives du monde de l’entrepreneuriat.

Partager sa propre histoire est souvent un moment important et recevoir celle des autres peut-être un cadeau précieux.

C’est non sans émotion que je vous invite donc à cette grande première : un cercle d’entrepreneur.e.s à Brest !!

A qui s’adresse ce cercle ?

Vous êtes entrepreneur.e, en création d’entreprise, porteur de projet et vous avez envie de partager autour de votre cheminement et d’écouter celui des autres ? Alors ce cercle est fait pour vous !

Comment ça va se passer ?

Je vous proposerai du café, thé et petites choses à grignoter. Nous prendrons un temps d’échange informel entre les participant.e.s le temps de l’arrivée des chacun.e.

Puis je proposerais d’ouvrir un espace de dialogue en cercle selon la méthode « The circle way ». Pas de panique si vous n’y connaissez rien, nous prendrons le temps d’expliquer le processus 🙂

Les infos pratiques :

  • Le cercle aura lieu le mardi 16 novembre de 9h30 à 11h.
  • La rencontre aura lieu au tiers-lieu Tissages, quartier St Pierre à Brest.
  • Le tarif est fixé à 10€
  • Inscriptions obligatoire par mail : julie.boiveau@gmail.com

N’hésitez pas à m’écrire si l’expérience vous tente ! Je me réjouis de vous rencontrer à cette occasion 🙂

Visions du monde

Dans mon dernier article je vous avait partagé les évolutions et prises de conscience qui ont émergé chez moi ces derniers mois.

Sur ce chemin d’évolutions, j’ai senti à un moment donné l’envie, l’appel de nommer mon entreprise autrement que par mon propre nom. Jusqu’à présent, c’était pour moi le plus simple et le plus lisible, pour que les personnes et les client.e.s puissent me (re)trouver et me contacter.

Le nom de mon entreprise m’est apparu de façon très claire : – Visions du monde –

Visions du monde comme une évidence :

  • Visions du monde pour évoquer les différentes visions/perceptions du monde que je partage dans mes visuels.
  • Visions du monde aussi comme une invitation au dialogue et à la coconstruction de ces différents mondes.

Une fois les éléments posés, j’ai demandé à la talentueuse Julie de Design on the Moon de m’accompagner sur la construction d’une identité visuelle. Et pour tout vous dire, le processus de création a été un vrai délice du début jusqu’à la fin.

Je suis donc très fière aujourd’hui de vous partager le nom et l’identité visuelle de mon entreprise :

En chemin vers l’expansion

Ça fait un petit moment, que je n’étais pas venue vous écrire un article sur le blog. Il faut dire que ça bouge pas mal ici en ce moment..

En janvier, au détour des mes pérégrinations, plus ou moins productives, sur les réseaux, je suis tombée sur une de ces fameuses MasterClass gratuite proposée par une coach. Vous savez la « MasterClass-qui-va-changer-ta-vie-en-2-heures » ? Bon alors ok, ce n’était pas vraiment ça le titre ni l’intention de la MasterClass que j’ai regardé, mais c’est à peu près l’effet que ça m’a fait…

Avec cette coach, j’ai commencé à prendre conscience des nombreuses « croyances limitantes » qui m’habitaient. Et dont pour la plupart je n’avais même pas conscience. Parmi elles, la croyance qui m’a le plus secouée : « Maintenant que je suis devenue une « maman », mon entreprise va désormais « vivoter ».

Comme si l’expansion et la puissance ne m’étaient désormais plus accessibles depuis que j’étais devenue mère.

Mon dieu. Quand j’ai pris conscience de ça, j’ai senti comme des digues à l’intérieur de moi qui cédaient. La puissance qui revenait. La puissance qui avait le droit et la possibilité de circuler.

J’ai autant le droit à l’expansion et à l’abondance que les autres entrepreneur.e.s. Même si je suis mère. Tout en étant mère.

Ça a été un déclic très fort pour moi.

Après cette prise de conscience qui m’a électrisée, tout s’est enchaîné rapidement. Comme l’énergie qui se remet en mouvement après avoir été bloquée un moment :

  • J’ai découvert le « Business Quantique » et j’ai suivi un programme de groupe sur le sujet.
Extrait des visuels réalisés en séance d’Art-Thérapie
Prises de notes durant le cours de lettering créatif

Et sur le chemin, déjà riche de toutes ces découvertes, une question fondamentale est venue me bousculer à propos de mes visuels et de la facilitation graphique :

  • Comment être authentique et « vraie » dans mes visuels ?
  • Comment faire preuve d’authenticité quand je dessine au service de quelqu’un d’autre ? ou pour un groupe ?

Après l’uppercut de la question, la sensation du « je n’y arrives paaaaaas », j’ai cherché des pistes….

Pour commencer, la meilleure option que j’ai trouvé c’est de commencer à dessiner pour moi. De faire ce qui me fait plaisir avec les outils qui me plaisent. Sans attentes aucune.

J’ai donc capté visuellement mes séances de MasterMind (groupes d’échanges d’entrepreneures), à l’aquarelle.

J’ai essayé de lâcher sur « l’objectivité ». Et capter uniquement ce qui résonnait pour moi, en moi. En faisant confiance que ce qui résonne pour moi résonnerait aussi pour le groupe.

Un apprentissage énorme.

J’ai été soufflée par la puissance des visuels qui sont sortis de ces sessions. Aimer ces visuels pour ce qu’ils sont, sans vouloir « faire plaisir » à un client ou un groupe.

C’est forte de ces apprentissages et prises de consciences que je continue de cheminer, en solo, en coaching, en nature, en vie en fait ! Des graines sont en train de germer, de nouvelles propositions arrivent. Probablement un nouveau site aussi…

Bref, je vous en dis plus dans les prochain.e.s semaines/mois !

L’histoire continue…

Cet article s’inscrit dans la série de ceux sur : / Mon histoire d’entrepreneuriat /

J’ai senti l’élan cet été d’écrire quelques mots sur certains passages de mon histoire d’entrepreneure. Ça collait parfaitement avec mon envie d’un petit projet dessin/écriture pour les vacances d’été.

Edit : ok depuis la tempête de la rentrée est passée par là et j’ai mis plus de 2 mois à vous partager la suite…

Ce « petit » projet m’aura appris. ❤️

❣️J’ai appris qu’il y a ce que l’on projette, on imagine ce qui serait bien et cohérent. Et puis, il y a ce qui est là. Vraiment. Vivant. Et plus j’avance, plus je sais qu’on fait toujours mieux de s’en tenir à ce qui est vivant, vraiment, plus tôt qu’aux plans.

❣️ J’ai appris à partager. Juste donner, parce que l’élan est là. Apprendre à laisser les attentes de côté.

❣️J’ai appris à oser dire et écrire. Ici.

❣️J’ai appris que commencer à changer le monde par soi même, c’est essentiel, mais ce n’est pas toujours confortable. Se révolter de ne trouver à la librairie que des histoires d’hommes entrepreneurs c’est une chose. Oser franchir le pas de raconter des bouts de la sienne, c’en est une autre.

❣️J’ai appris aussi qu’il y’a d’autres sujets dont j’ai envie de vous parler ici et qui ne sont pas 100% entrepreneuriat. Je vous les garde pour la suite!

Bref, j’ai appris. Avec vous . Ici.
Merci ❤️

Je termine donc cette (première?) série de posts sur « Mon histoire d’entrepreneure ».

5 ans

Le 1er novembre 2014 j’ai fait ma première demande de N° SIREN. J’ai réalisé la semaine dernière seulement que ça fait 5 ans que j’ai créé mon entreprise. 5 ans!!!

IMG_0641[1]

Celle qui garde tous ses agendas comme des trésors!! Ceux là sont ceux des 5 dernières années.

Je ne ferais pas de surprise-party pour fêter ça, mais un article de blog m’a semblé plus approprié 🙂

Cette date m’a permis une prise de conscience assez forte du chemin parcouru depuis 2014. A ce moment là, j’étais vers Strasbourg, entourée des essentiell.e.s : Maryline, Louise, Véro, Adeline et Olivier. Avec eux le début. Chaotique, mais début quand même.

A l’heure des 5 ans, je repense aux tout premiers à m’avoir fait confiance à Nantes : Antoine et Lise-Marie d’Ilink Association et Sandrine notamment. Il m’ont dit : « vas-y ». J’ai eu (très) peur, mais j’ai sauté le pas. Ma gratitude pour eux est immense.

Je repense aux étapes qui ont ensuite marqué mon parcours d’entrepreneure :

Le moment où je cherchais encore un travail en répondant aux annonces et en allant aux entretiens. Je faisais de la facilitation graphique « à coté » parce que ça me plaisait bien. Jusqu’au point de bascule : quand j’ai compris que ce que je cherchais vraiment c’était à moi de le créer. C’est arrivé le jour où j’ai animé ma première formation et j’ai senti que c’était là ma place. Cette même journée, à la pause, j’avais un message sur mon répondeur suite à un entretien que j’avais passé quelques jours plus tôt, message dans lequel, ils me disaient qu’il avaient adoré l’entretien avec moi, qu’il ne me prendraient pas car ils avaient quelqu’un de plus expérimenté sur le poste mais qu’ils avaient confiance en mon projet et mon énergie (!!). Ce jour là, je me suis dit  : go!

Je repense aussi au temps passé à Nantes, baignée dans l’écosystème entrepreneurial riche et hyper inspirant, entre le co-working, les Mash Ups, les rencontres d’entrepreneur.e.s, les cafés, les ami.e.s, Véro, Thomas et Caro, et l’Erdre.

Il y a eu aussi les rencontres clés : Sylvie, Eric, Mélissa, Stéphanie et les rencontres trésors comme celle de Jeanne.

Les formations et les Workshops, en Allemagne, à Marseille, à Paris, en Allemagne à nouveau en Italie et en ligne cette année.

Les séances de Master-Mind avec Julie, Véro et Coline.

Les rencontres avec les collègues de l’Ouest aussi : Hélène, Margot, Céline, Marc, Cindy, Sandrine, Olivier, Agnès.

Le début des formations inter-entreprises avec Jeanne. Portées avec tellement de cœur et d’envie!!

La retraite des entrepreneures aussi.

Il y a eu aussi les mouvements plus personnels dans la danse, le mouvement, le voyage, le couple, la maternité. Tout un chemin de lâcher-prise.

Et puis le déménagement à Brest, arrivé comme une grosse bourrasque presque inattendue qui nous a soufflée vers l’ouest. Avec un bébé. Étape clé.

Et puis comme pour marquer les 5 ans, jeudi dernier j’ai payé ma TVA pour la première fois. Comme un signal me disant « Ok, c’est bon! Tu as validé les 5 premières années, tu passes dans la cours des grands ». C’est bizarre, mais j’étais heureuse de réussir (vive l’administration des Impôts) à payer cette première TVA 🙂