Global Circle Way Fire Gathering

Parfois il faut du temps pour décanter un stage, ou une expérience… Comme celle que j’ai vécu au mois de septembre dernier : le Global Circle Way Fire Gathering. Un rassemblement organisé par Kommunikationslotsen au Beuerhof en Allemagne. Ce lieu magique, ancré dans la tradition chamanique amérindienne, où je m’étais rendue l’année passée pour vivre l’expérience de « Leading as sacred practice ».

cart.circleway300Cette année, j’ai eu l’immense chance d’y rencontrer Ann Linea et Christina Baldwin, les deux auteurs du best-seller : « The Circle Way, a leader in every chair ». Cet ouvrage détaille la méthode du cercle de dialogue. Pour ceux qui ne sont pas familier de cet outil, je vous invite à en découvrir un peu plus par ici (en anglais).

Durant ces 5 journées ensemble, avec des praticiens européens et nord-américains du cercle de dialogue, nous avons pratiqué cette méthode sous différentes formes : cercle d’ouverture, forum ouvert, world-café, hutte de sudation, etc.

Au cours de ces différents temps de partage, nous avons pu échanger sur les pratiques des uns et des autres, sur des expériences qui ont pu être vécues grâce au cercle, sur les méthodes et les outils pertinents pour faciliter ce type de rencontre dans les groupes. Ce fut aussi pour moi l’occasion de rencontrer et de nouer des liens avec de talentueux praticiens du cercle en France et à l’étranger.

Merci à Alper, Dirk, Griet, Pierre, Holger, Heather, Ilse, Jude, Roswitha et Yaïsa pour les photos

Le dernier jour, nous avons reçu la visite de plusieurs  représentants de communautés qui utilisent également les cercles : Art of Hosting, collaborative consulting, The Way of Council, Manitonquat’s The Circle Way, Dialogue, avec qui nous avons pu échanger sur nos expériences respectives.

circle way fire gathering 4

Pour ceux qui souhaite en lire un peu plus sur l’expérience vécue au Beuerhof, je vous recommande l’article de Heather Plett, également participante au rassemblement : le lien est ici (en anglais).

Publicités

Visual Practice Workshop

Kelvy Bird, Alfredo Carlo et Jayce Pei Yu Lee, tout trois membres de « The Value Web », se sont rassemblés pour proposer 3 « Visual Practice Workshop » en 2016/2017. Le premier a eu lieu a Taipei en novembre 2016, le second (celui auquel j’ai participé) s’est tenu à Bologne en Italie en février 2016 et une prochaine date est prévue en nord Amérique en mai 2017.

IMG_20170216_153150

Visual Practice Workshop – Bologna (Italie)

Ces trois facilitateurs graphiques de talent nous ont proposé un Workshop articulé entre :

  • des temps pour comprendre et s’approprier les processus modélisés : les différents niveaux d’écoute, la posture du facilitateur graphique avec le groupe,
  • des temps de mise en pratique feutres en mains,
  • des temps d’échanges et de partage de pratique entre les différents participants venus des quatre coins de la planète.

 

Une session riche de rencontres et d’apprentissages!

Leading as Sacred Practice

C’est dans un lieu à part, au Beuerhof, près de Cologne en Allemagne qu’Holger Scholtz, Gisela Wendling, David Sibbet et Alan Briskin nous ont conviés à ce workshop particulier: « Leading as Sacred Practice » en septembre 2016.

Le centre du cercle qui nous a accompagné au long des 5 jours.

Durant ces 5 jours, nous avons vécu des temps de partage en cercle, à l’intérieur et dans la nature. Nous avons évoqué le sacré, ce que c’est, quelle place il occupe dans nos vies personnelles et dans notre travail. Nous avons exploré les pratiques existantes et les façon d’en faire émerger de nouvelles.

Par leur présence et leur sensibilité, les initiateurs de cette semaine nous ont fait toucher du bout des doigts l’intelligence du groupe… une expérience marquante!

Pour ceux que cela intéresserait, une nouvelle session de ce workshop est prévue aux USA en octobre 2017.

 

 

Formations en facilitation graphique

Il existe plusieurs écoles et méthodes qui proposent des formations à la facilitation graphique. Il y a aussi de bonnes ressources en lignes (gratuites), en voici quelques unes :

 

  • En présentiel :

– Formation de niveau débutant à la méthode Bikablo® chez Kommunikationslotsen en Allemagne – le lien ici (en allemand sinon ce n’est pas drôle) 😉

La formation « Scribing » par Wild is the Game qui s’adresse elle aux facilitateurs graphiques 😉 C’est la formation officielle de la FCGP (Facilitation Graphique Communauté de Praticiens). Le lien par là.

– Stage de Bd chez l’Iconograf pour les Strasbourgeois. Attention , le stage s’adresse aux gens qui souhaitent apprendre les techniques pures de bandes-dessinées, il vaut mieux être préparé quand on ne sait pas dessiner 😉 Ceci dit, en y allant en mode positif, on apprend une foule de choses intéressantes. Le lien par ici.

IMG_7106

Formation à la méthode Bikablo® chez Kommunikationslotsen – Juin 2013

  • Les ressources en ligne :

Le Webinar de Roberta Faulhaber « La métaphore du corps dans la facilitation visuelle » est super bien pour démarrer. A regarder avec papier et crayons en main 🙂 – Le lien là

– Le MOOC en ligne sur le Doodling, sur Openclassroom, bien pour démarrer – le lien est là.

La formation « Apprendre à dessiner » aussi en ligne sur Openclassroom, qui a depuis disparue. Vous pouvez trouver les éléments de formation sur le blog de l’auteur, ici. Les sujets sont techniques, mais très bien expliqués. L’objectif est plutôt de former des dessinateurs, mais les facilitateurs graphiques qui ne sont pas issus du monde du dessin y trouveront de bonnes infos pour progresser.

 

  • Une petite remarque pour ceux qui sont tentés par les formations :

les écoles sont différentes par leurs méthodes : on dessine sur du papier chez Kommunikationslotsen, alors que la formation Wild is the Game utilise les outils effaçables (Veleda and Co.). Vous me direz que cela ne change pas grand chose sur la façon de tracer les visuels et c’est vrai. En revanche, cela oriente vers des stratégies très différentes lorsqu’il s’agit de scriber en live : si l’on sait que l’on peut gommer quelques erreurs sur une surface effaçable, il n’en est rien sur du papier. Les techniques de scribing sont simplement différentes. Bref, il n’y a pas de « meilleure » solution, la meilleure étant celle qui vous convient, mais j’avoue que lorsque l’on démarre avec un type d’outil c’est plus difficile d’en changer ensuite 🙂