Ice Breaker : « Je me sens comme… »

J’ai eu le plaisir de tester cette semaine un nouvel Ice Breaker avec les étudiants de l’Institut du Thermalisme de Dax.

Nous avons démarré la seconde journée de séminaire par un Ice-Breaker. Un peu dans l’esprit du « Check In » (merci Life is a serious game) , l’idée était de permettre à chacun d’exprimer et de partager son ressenti au moment d’aborder cette seconde journée ensemble.

J’ai proposé aux étudiants de démarrer leur(s) phrase(s) par : « Je me sens comme… » Libre à eux de compléter la suite à leur convenance. Et d’expliquer leur idée ou non au groupe.

Je me sens comme_2

Nous avons gardé un court temps de réflexion individuelle pour démarrer (30 secondes à 1 minute en fonction des besoins du groupe), puis chacun a partagé son ressenti avec une métaphore.

Nous avons eu le plaisir de voir fleurir des métaphores diverses et variées : certaines drôles, d’autres plus sérieuses, ambitieuses ou encore endormies…. :  dans tous les cas, très riches en informations sur la situation du groupe à un instant t.

Dans quelles situations l’utiliser ?

  • Un groupe au sein duquel la confiance règne (pas de conflit majeur), des participants ouverts, qui abstiennent leur jugement
  • Je l’utilise plutôt le second jour du séminaire. C’est un peu brut pour un premier jour. Les métaphores sont très personnelles et en disent long sur l’ambiance du groupe.

Aller plus loin :

  • J’ai eu l’idée de cette technique en découvrant le « Clean Language ». Il s’agit d’une méthode qui cherche à travailler sur le paysage métaphorique unique et très personnel de chaque individu. Plus d’info sur le Clean Language,c’est par ici!

La permaculture

Il y a quelques semaines de cela, je suis tombée sur un article insolite qui nous proposait de trouver un nouveau nom à la permaculture (le lien ici)… Trouver un nouveau nom à la permaculture, quelle drôle d’idée!?!?!?

 

L’auteur de l’article nous explique pourtant que « Cela fait donc près de 45 ans que la permaculture existe dans le monde entier et elle commence seulement maintenant à devenir « populaire ». Une piste pour expliquer la lenteur de sa popularité, pourrait résider dans le terme « permaculture » lui-même. »

 

Changer le terme, c’est un peu radical selon moi, mais si déjà on arrivait l’expliquer ce fameux terme de « permaculture »?

Je vous propose donc une proposition d’explication de ce qu’est la démarche de la permaculture :

Permaculture light

Et si le sujet vous intéresse, voici quelques liens chouettes trouvés au cours de mes pérégrinations en ligne :

  • La ferme du Bec Hellouin, une référence en France (leurs vidéos m’ont fait rêver) : le lien ici.
  • Une interview intéressante (et simple?) de Maxime de Rostolan, coordinateur du projet « Fermes d’avenir » : le lien ici.
  • L’article de Rue89 sur la culture sur butte : le lien ici.
  • « Ça y est! J’ai compris ce qu’est la permaculture! », un reportage de Reporterre : le lien ici.

La revue XXI, c’est le bio du journalisme

Voici aujourd’hui un autre visuel sur le thème de l’analogie et des métaphores. Fidèle lectrice de la Revue XXI, j’ai repris un tweet proposé par @Tamou_Na, publié dans le courrier des lecteurs de la revue XXI – Numéro 30 – Printemps 2015.

Voici le tweet en image :
Revue XXI

Si vous souhaitez ABSOLUMENT un lien vers le site de XXI, le voici, mais sachez que le meilleur conseil que je puisse vous donner pour découvrir la revue, c’est de prendre un moment de temps libre, un bon fauteuil, un thé bien chaud (si vous aimez ça), le tout avec le XXI que vous aurez trouvé dans un bon relais presse, et de vous plonger dans ces belles pages. Bonne dégustation 🙂

Les crêpes c’est la métaphore de l’optimisme!

Je vous propose aujourd’hui un visuel sur le thème de la métaphore : les crêpes en tant que métaphore de l’optimisme. L’idée est librement inspirée de l’interview de Karol BEFFA sur France Inter.

Les crêpes, c'est la métaphore de l'optimisme - Avril 2015

Les crêpes, c’est la métaphore de l’optimisme – Avril 2015

 

Mais, pourquoi une métaphore de l’optimisme?

En ce moment, je suis en train de creuser le sujet des analogies visuelles : pourquoi et comment cela fonctionne? Voici un lien vers un ouvrage top : « L’analogie, cœur de la pensée » co-écrit par Douglas R. HOFSTADTER et Emmanuel SANDER.  Ce livre nous explique comment notre cerveau est capable d’apprendre uniquement par des analogies. Un sujet passionnant pour comprendre et apprendre à apprendre : d’autres visuels à venir! 🙂

L’analogie au coeur de la pensée

Un ouvrage super pour comprendre le fonctionnement de notre cerveau basé sur l’analogie : « L’analogie au coeur de la pensée » écrit par Douglas R. Hofstadter et Emmanuel Sander

Et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le sujet avant de se lancer dans la lecture du bouquin, les auteurs ont été interviewés sur France Culture : l’émission est par ici!

L'analogie : coeur de la pensée