#Confinement – État des lieux

Ça fait plusieurs jours que je me dis que j’aimerais bien vous écrire quelque chose durant cette période si particulière. Mais que vous dire que vous n’ayez pas déjà lu ou entendu?

Rien, en tout cas pas de scoop, mais en recevant plusieurs mails et messages, j’ai réalisé que pour ma part je prenais beaucoup de plaisir à lire ou découvrir la façon dont les autres vivaient ce confinement. Je me suis dis que je pourrais moi aussi vous partager quelques mots sur ce qui se passe ici… Aucun scoop à l’horizon, juste un partage simple du quotidien.

Les visuels trouvent une nouvelle utilité…

Les premiers jours, nous avons réaménagé l’espace de la maison pour que tout le monde s’y retrouve : moments/usages/usagers. On a mis en place un bureau de télétravail, une salle de jeu et fait de la place dans le salon.

J’ai rangé les feutres et mes visuels servent désormais de toit pour cabane (!). De quoi méditer sur l’utilité « réelle » de mon métier dans ce contexte…

.

.

Sème qui peut!!

Nous passons beaucoup de temps à l’extérieur. On remercie chaque jour le ciel Brestois qui nous apporte du soleil presque chaque jour durant le confinement (!!!). On en profite pour semer, regarder les petites pousses sortir et semer encore… Un réel plaisir!!

.

.

.

.

Et parfois je dessine avec le café!!

Le café… Tout un chapitre ici! Étrangement, je bois beaucoup de café en ce moment. Pour moi, le confinement n’est pas de tout repos. Certes nous avons un (beau:) jardin, mais le confinement avec un enfant de 2 ans n’est pas simple. La maternité serait un chapitre en tant que tel à développer, mais la maternité (presque) sans temps de pause en est un autre… Quid là dedans de la créativité et du « refill » de son propre réservoir affectif quand on carbure au silence et à la solitude… Pas de réponse encore, mais je chemine intensément 😉

Quelques mots pour vous dire aussi que dans ce contexte de confinement avec enfant (totalement subjectif, je l’entends bien), les tutos yoga, méditations et formations à tout va, Mooc et autres Webinaires me hérissent le poil. A tel point, que j’ai fini par me désabonner de certains fils d’actualités pour me préserver.

Et puis un petit mot sur le travail d’une facilitatrice graphique confinée : pas de prestations, ni dates à caler, ni mails quasiment, ni revenus évidemment. Mais bizarrement, la confiance est là. Et la gratitude aussi.

C’est étrange, mais au tout début du confinement, je me suis rappelée de moi, il y a 8 ans, salariée. Dans ce contexte, il y a 8 ans donc, j’aurais été collée à mon ordi de 8h à 20h pour faire du « bon » travail. Prouver que même en temps de crise sanitaire et politique et en télétravail, j’étais un bon soldat. Vaillante coûte que coûte. Aujourd’hui je suis « à mon compte ». Les mois à venir seront financièrement proches de zéro et ce n’est pas ce qui était prévu. Étrangement je suis confiante. Ça va aller. Je ne sais pas comment, mais ça va aller.

Je suis avant tout libre de gérer mon temps comme je l’entends et ça, ça n’a pas de prix.

❤️

Et chez vous ça confine comment?

Le café

En ce beau vendredi pluvieux, j’ai envie de vous partager une capture visuelle de l’émission de radio « On va déguster » diffusée sur France Inter.

Le 3 janvier 2016, François-Régis Gaudry a invité Hippolyte Courty, pour nous parler du café :

 

Café

 

Et pour ceux qui veulent réécouter l’émission, le lien est ici!