Visualiser sa vie en quelques coups de crayon

Voici un livre utile pour appliquer la puissance des outils visuels à va vie personnelle.

Visualiser sa vie en qq coups de crayons

Visualiser sa vie en quelques coups de crayon – X. DELENGAIGNE et S. OTMANI

Xavier Delengaigne et Salma Otmani nous proposent des outils et des exercices pour remettre les éléments de notre vie en perspective :

Un ouvrage à conseiller à tout ceux qui souhaitent y voir plus clair dans leurs projets personnels! Pour vous le procurer, c’est par ici!

 

 

Enregistrer

Publicités

C’est quoi la facilitation graphique ?

Invitée sur le plateau de TéléNantes le 4 novembre 2015 dans l’émission « Le 18h à savoir », j’ai eu le plaisir d’expliquer la facilitation graphique en direct.

Chaque mercredi, cette émission retourne sur les bancs de l’université. Rencontres avec des chercheurs, découverte des laboratoires, actualité de la recherche… Tous les savoirs sont au programme : des sciences dures à la philosophie en passant par l’informatique.

La vidéo podcast :

La gestion de projet en 5Rythmes®

A vous qui gérez des projets, que ce soit des projets d’entreprises, projets de recherches, projets de développements, projets de territoires, projets d’avenir…
 
Pour y parvenir, vous vous fixez des objectifs, un calendrier, un budget, des échéances, des rendez-vous, des tâches à accomplir. Au début, tout semble organisé : il n’y a plus qu’à suivre le plan et tout ira bien. Et puis petit à petit, les échéances se rapprochent, vous n’êtes plus sûrs d’avoir bien le temps de faire tout ce que vous voulez dans les temps impartis, le calendrier ne tient plus mais le client est pressé, vous vous retrouvez dans des situations stressantes… Vous parvenez finalement à votre but, mais le parcours est loin d’être un long fleuve tranquille.
 
Nous proposons un outil pour préparer ces différentes phases.
L’objectif est d’anticiper : les temps plus calmes, ceux plus rapides, les moments durant lesquels on peut se sentir confus, perdu et puis les moments durant lesquels nous reprendrons pied. Connaître ces différentes phases permet de s’organiser, mais aussi de comprendre nos ressentis et nos réactions à différents moments. Chacune de ces phases est une étape importante à franchir avant de passer à la suivante.
 
On peut comparer cela à une vague qui accompagnerait le projet de la conception à la réalisation :

 

La vague des 5Ryhtmes

La vague des 5Ryhtmes®

 

Cet outil s’appuie sur la philosophie du mouvement développée par Gabrielle Roth (1941-2012). Danseuse, musicienne, créatrice américaine et inventeur des 5Rythmes®, elle a mis au point la théorie des 5Rythmes® en s’appuyant sur ses observations des gens et de la vie autour d’elle. Pour plus d’informations sur les 5Rythmes®, je vous invite à visiter le site : http://www.5rhythms.com/
 
Gabrielle Roth a développé une théorie selon laquelle chaque unité de temps (un cycle, un mois, un projet, un moment, etc. ) est composé de 5 rythmes particuliers successifs. Selon Gabrielle Roth, « La vague des rythmes constitue la clef de l’ensemble du processus créatif (…) » (Gabrielle Roth, La danse des 5Rythmes®, Le Courrier du Livre, 2009, 302 pages – page 268). Elle cite plusieurs exemples : la vague du métro, la vague de la randonnée, du jardinage, du rock’n’roll, du ski, de l’orage, de la peur, de la vente, des urgences à l’hôpital, etc. (Gabrielle Roth, La danse des 5Rythmes®, Le Courrier du Livre,2009, 302 pages – pages 269 à 285).

 

  • Les 5Rythmes® appliqués à la gestion de projet :
Gérer un projet en 5Rythmes®

Gérer un projet en 5Rythmes®

 

1 – Fluide : on découvre le projet, on prend connaissance de ce que l’on va faire. A cette étape, on planifie le projet de façon globale.

2 – Staccato : les idées fusent, les choses avancent. On commence à produire des documents, à rédiger à partir de certaines idées, on réalise les premiers rendez-vous, etc.

3 – Chaos : on prend conscience des limites des premières idées : cela ne fonctionne pas. On peut être en désaccord avec ses collègues, on cherche d’autres solutions. On peut parfois avoir le sentiment que cela n’a pas de sens, qu’il n’existe pas de solution. On peut se sentir découragé, confus.

4 – Lyrique : le fait de confronter ses idées avec des collègues (durant la phase de chaos) permet de générer de nouvelles idées : cela nous donne l’énergie et l’enthousiasme pour s’y investir, et pour ouvrir de nouvelles solutions plus larges et de façon simple.

5 – Quiétude : on vient à travailler sur les détails du projet, éclairé par cette nouvelle idée. Le travail est plus calme, proche de la détermination. On reçoit les bénéfices du travail fourni précédemment.

 

  • Les 5Rythmes® et le processus de créativité (divergence/convergence)
Les 5Rythmes® et le processus de créativité

Les 5Rythmes® et le processus de créativité

La « zone de grognement » mentionnée ici a été mise au point par Sam Kaner, l’auteur de « Facilitator’s Guide to Participatory Decision-Making » (Sam Kaner, Facilitator’s Guide to Participatory Decision-Making, Jossey-Bass, 2007, 368 pages).
 
On peut proposer des outils spécifiques à chacune de ces étapes :
 
Les outils proposés correspondent à ceux détaillés dans l’ouvrage « Gamestorming » (Dave Gray, Sunni Brown, James Macanufo, Gamestorming, Saint Louis, Diateino, 2014, 258 pages).
 
1 – Ouverture : utiliser des ice-breakers pour permettre aux participants de faire connaissance facilement.
2 – Divergence : utiliser des jeux d’exploration qui permettent de stimuler la créativité.
3 – « Zone de grognement » : le facilitateur à un rôle clé à ce moment. Il peut expliquer au groupe la situation dans laquelle il se trouve (méta-analyse), et ainsi lui faire prendre conscience que c’est une étape « normale » du processus que de se sentir perdu. Il est nécessaire de passer par cette phase pour parvenir au bout du cheminement et trouver une solution.
4 – Convergence : utiliser des jeux de finalisation qui permettent de clôturer la session. Les méthodes liées à la prise de décision sociocratique sont très adaptées à cette étape.
5 – Finalisation : la séance se termine, le groupe se sépare.
 
Dites-nous!
Peut-être cette vague vous évoque des projets que vous avez géré par le passé? Peut-être cela vous donne des idées pour l’appliquer à les projets sur lesquels vous travaillez en ce moment? N’hésitez pas à nous faire part de vos idées ou des vos expériences avec les 5Rythmes® 🙂
 
Julie Boiveau, facilitatrice graphique et Anne Marie Hogya, enseignante certifiée en 5Rythmes® (http://www.annemariehogya.com/)
 
Merci à Kommunikationslotsen pour les visuels inspirés de la méthode « Bikablo® ».

Understanding the life of a project using the 5Rhythms®

We manage all different types and levels of projects in business and in our personal life.

 

We create goals, schedules, deadlines, appointments, meetings, and to-do lists for the various projects, developments, restructuring and future plans we set out to achieve. We use a variety of tools and concepts designed to make our projects easier.

 

In the beginning of our projects we believe we just have to plan things out and then follow the plan for things to go smoothly. However, as we move along day after day, deadlines get closer and we may not be sure that we can do all that we planned, then the plans can change, we can feel stressed, and unexpected things can shake us up. Hopefully, and ideally, we finally reach our goals, but the path to project completion is not always easy.

 

This is a tool that can help us prepare for the energetic fields we will encounter along the life of a project. The objective is to anticipate the various rhythms of a project: the quiet phases as well the phases that are more rapid and turbulent, the moments when we feel confused and unsure of how to reach the project goals, and those times when we have believe the project will be successful and reach smooth resolution. Having knowledge of these project phases allows us to anticipate, and understand our feelings and responses to each phase and know that each one is an important step to go through as part of a wave of a project from inception to completion : 

1 Wave

The 5Rhythms® Wave

 This tool is base on Gabrielle Roth’s movement philosophy. Gabrielle Roth (1941-2012), was an American dancer, musician, and creator and founder of the 5Rhythms®. She developed the 5Rhythms® after observing people and life around her (for more information on the 5Rhythms® practice please see http://www.5rhythms.com/.)

 

Gabrielle Roth’s theory explains how every thing (e.g. a cycle, month, project, and moment) consists of five specific and successive rhythms. According to Gabrielle Roth “The Wave of the rhythms is the key to the whole creative process » (Gabrielle Roth, Sweat Your Prayers, Tarcher, 1998, 217 pages- page194). She quotes different examples of waves: like the metro, trek, gardening, rock’n’roll, ski, storm, fear, selling, and emergency waves – pages 195-213).

 

  •  5Rhythms® applied to project management :

We can recognized each step of the 5Rhythms® in Project Management : 

2 Project Management

The 5Rhythms® in Project Management

1- Flowing : we discover the project, learn more about what we have to do. At this step, we plan things.

2- Staccato : we have a lot of ideas, the process speeds up. We begin to produce documents, write down ideas, have the first meetings, etc.

3- Chaos : we realize that our first ideas may not be the correct solution. We may disagree with our colleagues, and try to find other solutions. We can feel like the project is stuck, that no resolution or solution will be found, we can feel overwhelmed, confused, and directionless.

4- Lyrical : confronting our ideas with others (during the chaos), allowed us to generate new ideas: we now can have energy and momentum to go for it, to create new possibilities for project resolution in a spacious and lighter way.

5- Stillness : we come to the details and work on our project, on this new idea in a way that is more quiet, nearing resolution. We receive what we sowed during the previous steps.

 

  •  The 5Rhythms® corresponds with the divergence/convergence process :
3 creativity

The 5Rhythms® and the Creativity Process

The « Groan Zone », mentioned here, was founded by San Kaner, the senior author of the « Facilitator’s Guide to Participatory Decision-Making » (Sam Kaner, Facilitator’s Guide to Participatory Decision-Making, Jossey-Bass, 2007, 368 pages).

 

We can also propose special tools for each step:

 

The tools proposed correspond to these detailed in the book “Gamestorming” (Dave Gray, Sunni Brown, James Macanufo, Gamestorming, Saint Louis, O’Reilly, 2010, 288 pages).

 

1- Opening : ice-breakers to help people to know each others

2- Divergence : exploring games to encourage creativity

3- « Groan Zone »: the facilitator has a key role at this moment, to explain the situation to the group (meta-analysis) to explain that is normal to feel lost. It is a part of the process that the group needs to go through to find a solution

4- Convergence : closing games to help the group to make a decision

5- Finalization : people leave to room, until the next session

 

Let us know !

Maybe this wave reminds you some project you managed in the past? Or maybe it gives you ideas to manage the project you are doing at the moment? Don’t hesitate to tell us you experience with the 5Rhythms® 🙂

 

Julie Boiveau, graphic facilitator and Anne Marie Hogya, certified teacher of the 5Rhythms®(http://www.annemariehogya.com/)

 

Thank you to Kommunikationslotsen for the visuals inspirations from the Bikablo® books.

Le menu de la Pause Quinoa

L’objectif de ce projet est  de traduire visuellement le menu du restaurant sans gluten « La Pause Quinoa » a Strasbourg.

Menu 1

– 1ère étape : les mots clés. Le menu est divisé en différentes parties : entrées, en-cas chauds, In-box quinoa, desserts et boulangerie/viennoiseries. Avec Jean Louis, le chef quinoa ;), nous avons cherché les idées et mots clés puis les visuels qui pourraient être adaptés pour chacun de ces items.

– 2ème étape : trouver la structure. Au niveau du cadre, je suis partie d’une structure « classique » : titre en haut à gauche, cadre noir simple et visuel lié au sujet en bas à droite de la page. Pour l’organisation  des idées, c’est une autre histoire 😉 Un premier brouillon m’a permis de tester l’organisation des blocs d’idées. Pour m’aider, j’ai essayé de tracer la structure  en rouge. J’ai trouvé cette technique plutôt utile 🙂

DSCN0943

3ème étape : tester les couleurs. Il s’agit de trouver les bonnes associations de couleurs : ce qui va ensemble, et la couleur différente qui va permettre de faire ressortir certains éléments.

4ème étape : réalisation finale !

 Le bilan:

  • Ce qui fonctionne : l’organisation de la page, la personnalisation de certains plats et le mouvement rendu
  • A améliorer : créer plus d’espace entre les lettres, l’écriture est trop petite si on veut faire des réductions de l’image, manque des lettres images dans le titre

Le Curiculum Vitae

Il s’agit maintenant de travailler sur soi! Soi ou plus exactement sur son CV!

Image1

1ère étape : trouver la structure. Je suis partie des idées clés : les activités professionnelles (gestion de projet, facilitation graphique et animation de réunion). Pour chacun de ces items, j’ai cherché un visuel correspondant. J’ai fait de même avec les parties : expériences précédentes, loisirs et contact. J’ai cherché à organiser la page de la manière la plus simple possible (photo de gauche).

Je voulais aussi garder le plus d’espaces négatifs possibles sur la page pour que le résultat reste agréable et léger pour le lecteur. J’ai fais un test à partir du brouillon, en colorant en jaune tous les espaces négatifs (en jaune sur la photo de droite) afin de les valoriser :

DSCN0963 DSCN0957

Le bilan :

  • Ce qui fonctionne : l’organisation de la page, la gestion des niveaux de lecture (titres et sous-titres)
  • A améliorer : le contour de l’arbre, les couleurs sont les miennes (rose et violet) c’est un parti pris 😉

Le modèle économique de Mille et une

Il s’agit maintenant de travailler sur la représentation visuelle du modèle économique de Mille et une. La structure de base est celle du livre « Business Modèle nouvelle génération » d ‘Alexander Osterwalder et Yves Pigneur.

Le modèle économique de Mille et une a été élaboré au cours d’une réunion participative avec les partenaires du projet, réunion animée par Adeline et Maryline. Les idées émises durant la réunion ont été collées avec des post-its sur la trame du business modèle. Suite à cette réunion, nous avons analysé les mots et thèmes clés avec Adeline. L’idée était de réussir à créer un visuel du modèle économique propre à Mille et une, visuel qui permette d’expliquer facilement aux clients et partenaires comment fonctionne Mille et une.

DSCN06241ère étape : les mots clefs et les visuels liés. Nous avons commencé par noter tous les mots clefs évoqués au cours de la réunion par les partenaires. Nous avons détaillé chacune des catégories  : partenaires clés,  activités clés, ressources clés, valeur apportée, relations avec le client, canaux, clients, revenus et avantages et coûts. Nous avons cherché un visuel représentatif pour chacune des ces catégories (photo de gauche ci dessous).

2 ème étape : organiser la page. Une fois les idées de visuels élaborées, je suis passée à la phase brouillon, re-brouillon et re-re-brouillon (photo de gauche ci dessous) pour tester et trouver l’organisation de la page. Ou placer tel et tel élément, comment organiser la disposition pour valoriser les éléments, etc.

3ème étape : les test couleurs. Sur les brouillons précédents (photo de droite ci dessous),  j’ai testé les couleurs pour trouver les meilleures associations possibles tout en restant cohérent avec le message : quels éléments clés mettre en valeur? quelle couleur pour les clients? ne pas mettre la même couleur pour la structure et les clients, etc. J’ai utilisé de la craie sèche pour colorer le visuel.

DSCN0630 DSCN0633

Le bilan :

  • Ce qui fonctionne : l’organisation de la page, garder de l’espace négatif pour mettre les idées en valeur, la métaphore de la montgolfière, les lettres images dans le titre
  • A améliorer : la dynamique des éléments sur la page (montrer le mouvement de la montgolfière par exemple), et puis roder la finition de mes coups de crayon 🙂