Séminaire valeurs

J’ai eu le plaisir d’accompagner en facilitation graphique l’Agence Régionale des Pays de la Loire sur son séminaire de définition des valeurs.

Voici quelques extraits du travail réalisé en images :

 

La facilitation graphique prend une importance particulière lorsque l’on travaille sur les valeurs d’un groupe ou d’une entreprise.

En effet, le visuel permet d’accompagner le groupe dans le choix des valeurs qui sont les plus importantes pour lui. Le visuel permet aussi, par la suite, de les partager plus facilement auprès des collaborateurs, des clients ou des partenaires.

Kamishibaï

Le Kamishibaï traduit du japonnais, 紙芝居, pourrait se traduire en français par :  « pièce de théâtre sur papier ». Il s’agissait historiquement, des conteurs japonnais qui, au début du XXe siècle, circulaient de village en village, pour raconter des histoires. Le conteur faisait défiler des images (planches cartonnées 37 x 27,5 cm, en papier à l’origine) dans un petit théâtre en bois (à l’origine) ou en carton, à trois ou deux portes appelé Butaï.

conteur_de_kamishibai

Conteur Kamishibaï

L’outil pédagogique étant intéressant et facile à mettre en place, il est possible d’imaginer de multiples utilisations :  pour des présentations, des conférences, des exposés, des lectures de contes,  etc.

Le principe a par exemple été repris par la communauté Agile. Des « Kamishibai board » sont utilisés dans le Lean pour contrôler visuellement les process : le lien vers un article qui évoque le sujet.

Pour ceux que le sujet intéresse, je vous recommande  cet article détaillé de Marie-Charlotte Delmas, sur l’histoire et les utilisations du Kamishibaï.

Et si l’envie vous prends de fabriquer votre propre Butai voici un lien vers une méthode simple : ici!

 

 

 

Ice Breaker : « Je me sens comme… »

J’ai eu le plaisir de tester cette semaine un nouvel Ice Breaker avec les étudiants de l’Institut du Thermalisme de Dax.

Nous avons démarré la seconde journée de séminaire par un Ice-Breaker. Un peu dans l’esprit du « Check In » (merci Life is a serious game) , l’idée était de permettre à chacun d’exprimer et de partager son ressenti au moment d’aborder cette seconde journée ensemble.

J’ai proposé aux étudiants de démarrer leur(s) phrase(s) par : « Je me sens comme… » Libre à eux de compléter la suite à leur convenance. Et d’expliquer leur idée ou non au groupe.

Je me sens comme_2

Nous avons gardé un court temps de réflexion individuelle pour démarrer (30 secondes à 1 minute en fonction des besoins du groupe), puis chacun a partagé son ressenti avec une métaphore.

Nous avons eu le plaisir de voir fleurir des métaphores diverses et variées : certaines drôles, d’autres plus sérieuses, ambitieuses ou encore endormies…. :  dans tous les cas, très riches en informations sur la situation du groupe à un instant t.

Dans quelles situations l’utiliser ?

  • Un groupe au sein duquel la confiance règne (pas de conflit majeur), des participants ouverts, qui abstiennent leur jugement
  • Je l’utilise plutôt le second jour du séminaire. C’est un peu brut pour un premier jour. Les métaphores sont très personnelles et en disent long sur l’ambiance du groupe.

Aller plus loin :

  • J’ai eu l’idée de cette technique en découvrant le « Clean Language ». Il s’agit d’une méthode qui cherche à travailler sur le paysage métaphorique unique et très personnel de chaque individu. Plus d’info sur le Clean Language,c’est par ici!