En chemin vers l’expansion

Ça fait un petit moment, que je n’étais pas venue vous écrire un article sur le blog. Il faut dire que ça bouge pas mal ici en ce moment..

En janvier, au détour des mes pérégrinations, plus ou moins productives, sur les réseaux, je suis tombée sur une de ces fameuses MasterClass gratuite proposée par une coach. Vous savez la « MasterClass-qui-va-changer-ta-vie-en-2-heures » ? Bon alors ok, ce n’était pas vraiment ça le titre ni l’intention de la MasterClass que j’ai regardé, mais c’est à peu près l’effet que ça m’a fait…

Avec cette coach, j’ai commencé à prendre conscience des nombreuses « croyances limitantes » qui m’habitaient. Et dont pour la plupart je n’avais même pas conscience. Parmi elles, la croyance qui m’a le plus secouée : « Maintenant que je suis devenue une « maman », mon entreprise va désormais « vivoter ».

Comme si l’expansion et la puissance ne m’étaient désormais plus accessibles depuis que j’étais devenue mère.

Mon dieu. Quand j’ai pris conscience de ça, j’ai senti comme des digues à l’intérieur de moi qui cédaient. La puissance qui revenait. La puissance qui avait le droit et la possibilité de circuler.

J’ai autant le droit à l’expansion et à l’abondance que les autres entrepreneur.e.s. Même si je suis mère. Tout en étant mère.

Ça a été un déclic très fort pour moi.

Après cette prise de conscience qui m’a électrisée, tout s’est enchaîné rapidement. Comme l’énergie qui se remet en mouvement après avoir été bloquée un moment :

  • J’ai découvert le « Business Quantique » et j’ai suivi un programme de groupe sur le sujet.
Extrait des visuels réalisés en séance d’Art-Thérapie
Prises de notes durant le cours de lettering créatif

Et sur le chemin, déjà riche de toutes ces découvertes, une question fondamentale est venue me bousculer à propos de mes visuels et de la facilitation graphique :

  • Comment être authentique et « vraie » dans mes visuels ?
  • Comment faire preuve d’authenticité quand je dessine au service de quelqu’un d’autre ? ou pour un groupe ?

Après l’uppercut de la question, la sensation du « je n’y arrives paaaaaas », j’ai cherché des pistes….

Pour commencer, la meilleure option que j’ai trouvé c’est de commencer à dessiner pour moi. De faire ce qui me fait plaisir avec les outils qui me plaisent. Sans attentes aucune.

J’ai donc capté visuellement mes séances de MasterMind (groupes d’échanges d’entrepreneures), à l’aquarelle.

J’ai essayé de lâcher sur « l’objectivité ». Et capter uniquement ce qui résonnait pour moi, en moi. En faisant confiance que ce qui résonne pour moi résonnerait aussi pour le groupe.

Un apprentissage énorme.

J’ai été soufflée par la puissance des visuels qui sont sortis de ces sessions. Aimer ces visuels pour ce qu’ils sont, sans vouloir « faire plaisir » à un client ou un groupe.

C’est forte de ces apprentissages et prises de consciences que je continue de cheminer, en solo, en coaching, en nature, en vie en fait ! Des graines sont en train de germer, de nouvelles propositions arrivent. Probablement un nouveau site aussi…

Bref, je vous en dis plus dans les prochain.e.s semaines/mois !